Créer mon blog M'identifier

Petite initiation à entrepreneuriat partie 1

Le 30 novembre 2014, 09:58 dans astuces 0

L’entrepreneuriat et l’entrepreneur

L’entrepreneuriat peut être valorisé comme: 

·         apporteur de solutions alternatives aux problèmes de chômage; 

·          moteur de développement économique;

·          formateur  d’un  état  d’esprit  acteur  et  producteur  de  richesses économiques et sociales.

Définition de l’entrepreneuriat

L’entrepreneuriat  est  une  dynamique  de  création  et  d’exploitation  d’une opportunité d’affaires par un ou plusieurs individus via la création de nouvelles organisations à des fins de création de valeur.

Définition du vocable « entrepreneur »

Aujourd’hui, le Petit Robert donne trois définitions du mot « entrepreneur »:

·         La première définition fait référence à l’acte d’entreprendre:

                  « Est entrepreneur » celui qui entreprend quelque chose.

·         La seconde voit dans l’entrepreneur «une personne qui se charge de l’exécution d’un travail ».

·         La troisième, dans une perspective économique, est entrepreneur «toute personne qui dirige une entreprise pour son propre compte, et qui met en œuvre les divers facteurs de production (agents naturels, capital, travail), en vue de vendre des produits ou des services ».

Typologie des entrepreneurs

 

Auteur

Date

Typologie

Caractéristiques

 

 

 

 

Smith

 

 

 

 

1967

L’entrepreneur

artisan

La personne de métier qui se lance en affaires. Elle possède peu d’éducation mais une forte compétence technique. Le travail constitue le centre d’intérêt de cet entrepreneur. Il craint de perdre le contrôle de son entreprise et refuse généralement la croissance de celle-ci.

L’entrepreneur opportuniste

P e r s o n n e  à  l ' a f f û t  d ' o c c a s i o n s  d ' a f f a i r e s         q ue l  q u e  s o i t  l e  s e c t e u r . E l l e  p o s s è d e  u n             n i v e a u  d ’ é d u c a t i o n  p l u s  é l e v é  e t  s e s 

e x p é r i e n c e s  d e  t r a v a i l  s o n t  d i v e r s i f i é e s  e t    n o m b r e u s e s .  I l  a c c o r d e  u n e  p l a c e i m p o r t a n t e  à  l a  c r o i s s a n c e  d e  l ’ e n t r e p r i s e  m ê m e  s ’ i l           f a u t  p o u r  c e l a p e r d r e  u n  p e u

 d ’ i n d é p e n d a n c e

 

Collins et Moore

 

 

1970

L’entrepreneur administratif

évolue au sein de l’organisation (acteur apportant nouveauté et innovation dans son organisation)

L’entrepreneur indépendant

crée sa propre entreprise

 

 

 

 

 

 

 

 

Laufer

 

 

 

 

 

 

 

 

1975

Le manager ou l’innovateur

Est motivé par les besoins de création, de réalisation et ses buts s’articulent autour de la croissance et l’innovation

L’entrepreneur orienté vers la croissance

Ses buts s’articulent autour de la croissance et l’autonomie financière. Il est motivé par les besoins de création et surtout de pouvoir.

L’entrepreneur orienté vers l’efficacité

L’entrepreneur refusant la croissance mais recherchant l’efficacité : il choisit l’indépendance et refuse la croissance. Ses motivations sont centrées sur les besoins de pouvoir et d’autorité.

L’entrepreneur artisan

Sa motivation centrale est le besoin d’indépendance et son objectif essentiel est la survie de l’entreprise.

 

Julian et Marchesnay

 

 

1988

L’entrepreneur PIC (Pérennité- Indépendance- Croissance)

Le développement de l’entreprise est soumis aux conditions de pérennisation et d’indépendance, c’est-à-dire à la capacité de l’entrepreneur et de sa famille à créer des richesses qui seront réinvestie dans l’affaire.

L’entrepreneur CAP (Croissance forte- Autonomie- peu de Pérennité)

est à l’affût des opportunités offertes par les mutations de l’environnement pour y trouver des occasions de lancer et /ou développer des affaires rentables

 L’adéquation « Homme/Situation »

·           La question à poser n’est pas « Suis-je un bon entrepreneur » mais plutôt:

                   « Ai-je un profil adapté au projet que j’entends développer à la situation que je vise?»

·         L’adéquation  entre  un  projet  et  un  entrepreneur  potentiel  est  une condition  nécessaire de réussite d’une initiative.

 

·           L’adéquation Homme/Situation passe par un travail de connaissance de soi, complété généralement par un développement  personnel.                                                             

 

 

Se connaître en tant qu’entrepreneur

 

 

 

Quelles sont mes motivations ?

Le besoin d’accomplissement

Le besoin d’indépendance

Le besoin de reconnaissance

La recherche du pouvoir

Le challenge

L’enrichissement

Quel type d’entrepreneur

          suis-je ?

Est-ce que je privilégie le PIC ou le CAP?

 

Connaître son projet

Nature des connaissances

Nature d’exigence du projet X

Votre niveau de connaissance

Commentaires et actions

Scientifiques

A

A

 

Technologiques

B

C

 

Financières

B

D

Formation

Marketing

A

D

Envisager association

Droit

C

E

Conseil

Etc. 

 

 

 

 

A : élevé

B : important

C : moyen

D : faible

E : inexistant 

 

 

Se connaître en tant qu’homme

 

Position par rapport au changement

Est-ce-que le changement est important pour moi ?

Le changement me perturbe-t-il ?

Suis-je un homme ou une femme de routine ?

 

 

Position par rapport au risque

Ai-je une capacité à identifier des risques, à en estimer la probabilité d’occurrence ?

Comment puis-je réagir dans des situations risquées, voire très risquées?

quel effet le risque a-t -il sur mes réactions et mes comportements?

Suis-je paralysé par le risque ou au contraire motivé par lui?

Position par rapport à

l'indépendance et

la liberté

Un individu très indépendant aura beaucoup de difficultés

pour s'allier ou s'associer. Il limitera son projet et la croissance

de son entreprise aux ressources propres qu'il peut mobiliser

 

Position par

rapport au pouvoir

Le pouvoir sur les autres est-il recherché?

Le pouvoir constitue-t-il un déterminant qui fait agir ou réagir?

L'accès à une position entrepreneuriale est un passage obligé

pour avoir plus de pouvoir?

Position par

rapport à l'argent

Quel est le rôle de l'argent dans ma quête entrepreneuriale:

un but, un moyen, un indicateur?

Est-ce une motivation importante? essentielle?

Conseils aux femmes qui hésitent encore à créer leur propre entreprise

Le 12 novembre 2014, 19:07 dans Vie professionnelle 0

 

44 ASTUCES POUR DEMARRER SON BUSINESS

 

Pour vous aider à démarrer dans les meilleurs conditions, ce guide pratique présente et décrit quarante- quatre « astuces » collectées auprès d'entrepreneurs expérimentés. Elles ont organisées en sept étapes afin de baliser votre démarche de créateur d'entreprise.

« Astuce : façon d'agir qui requiert de l'habileté, de l'adresse » Le Petit Robert

 

  • Les entrepreneurs efficaces sont des femmes et des hommes qui accordent toujours la priorité à l'action. Ils vont droit au but sans s'embarrasser de salamalecs. Pragmatiques de nature, ils ont aussi appris à étudier l'envers du décor pour modérer leur enthousiasme. Ils sont ainsi sensibles à une petite touche de cynisme ou une légère pointe d'humour caustique afin de mieux relativiser. Ce sont des réalistes tout simplement.

 

Les 7 étapes clés de la démarche

1- Cinq bonnes raisons pour ne pas entreprendre

2- Un préalable : changer ses repères

3- Les qualités pour réussir

4- L'entrepreneur est un créateur de valeur

5- Bâtir un business model compétitif

6- Les clés pour entrer dans les bons réseaux professionnels

7- Les dix conditions d'une réussite durable

 

la feuille de route ( description rapide des 7 étapes )

 

1- Cinq bonnes raisons pour ne pas entreprendre

les premiers stades du démarrage d'une entreprise individuelle ressemblent par moments à une véritable courses d'obstacles. Si l'on n'est pas mû par une solide volonté bien chevillée au corps et une perception réaliste et concrète des enjeux, il sera impossible de franchir toutes les difficultés.

Je ne me lance pas en solo..........

 

Astuce n°1 | parce que j'ai perdu mon job

Astuce n°2 | pour m'enrichir rapidement

Astuce n°3 | pour être à mon tour « un patron »

Astuce n°4 | pour faire partie du club des «  gagnants »

Astuce n°5 | pour épater ma famille, mes copains, mes voisins

 

2- Un préalable : changer ses repères

il n'est guère possible de conduire efficacement un projet d'entreprise sans se référer à des repères d'entreprise n'ont rien à voir avec ceux d'un salarié. Il est urgent de les réformer.

Avant de me lancer …...............

Astuce n°6 | j'oublie la course à la promotion et je retrouve ma liberté d'action

Astuce n°7 | j'affiche ma personnalité pour établir des relations d'intelligence avec les partenaires

Astuce n°8| j'oublie les évaluations arbitraires et je trouve mes propres critères de performance

Astuce n°9| j'en profite pour redécouvrir le goût du travail bien fait

Astuce n°10| je n'hésite plus à exprimer mes talents et à développer mes propres qualités

 

 

3- Les qualités pour réussir

les qualités les plus appropriées pour construire et exploiter une entreprise indépendante ne sont pas nécessairement celles que nous avons développées au cours de notre vie passée.

Je réussirai parce que …....................

Astuce n°11| j'ai un esprit curieux et que je suis toujours en quête de nouveautés

Astuce n°12| j'ai bien compris que les clients ne sont pas forcément de mon avis

Astuce n°13| j'ai le sens du commerce et du marketing

Astuce n°14| je me doute bien que ce sera pas toujours facile, mais je me sens prêt à surmonter les difficultés

Astuce n°15| je suis d'une nature persévérante sans pour autant être entêté

Astuce n°16| je connais l'importance des détails et je soigne les finitions

Astuce n°17| j'ai confiance en moi, et je crois en mon projet

 

4- L'entrepreneur est un créateur de valeur

avant de franchir le pas de la création d'entreprise, il est préférable d'avoir une idée précise de la valeur ajoutée que l'on apportera à ses clients. Cela dit, la notion de valeur est complexe et présente de multiples facettes. L'unité monétaire n'est pas l'unique instrument de mesure. Il ne précise qu'un seul des aspects.

Maintenant que je suis un entrepreneur indépendant …...................

 

Astuce n°18| j'apporte une « une vraie valeur » pour de «  vrais clients »

Astuce n°19| j'apporte une valeur appréciable concrètement

Astuce n°20| j'apporte une valeur suffisante pour assurer la rentabilité durable de mon activité

Astuce n°21| j'apporte une valeur pour construire mon projet professionnel

Astuce n°22| je laisse les titres et j'apporte une valeur significative pour être reconnu par la communauté.

 

5- Bâtir un business model compétitif

Tout bon business model commence par une bonne idée. Il est aussi personnalisé et centré sur les activités que l'on apprécie d'exercer. En ce sens, il est original. Si l'on ne perd pas de vue les réalités du terrain, le business model ainsi conçu a toute les chances de trouver son marché.

Maintenant que je suis entrepreneur indépendant …............

Astuce n°23| j'ai compris que tout bon business model commence par une bonne idée

Astuce n°24| j'ai compris que tout bon business model est fondé sur une activité que j'apprécie d'exercer

Astuce n°25| j'ai compris que le business plan n'est pas la finalité du projet

Astuce n°26| j'ai compris qu'un business model ne doit pas se transformer en une quête sans fin de fonds

Astuce n°27| j'ai compris que le concret est toujours préférable aux longues explications

 

 

6- Les clés pour entrer dans les bons réseaux professionnels

les créateurs d' aujourd’hui ont parfaitement conscience de l'importance de trouver leur place au sein d'un réseau professionnel.

Mais pour que l'on vous ouvre les portes des réseaux les plus efficaces encore faut-il être suffisamment intéressant pour attirer l'attention de la communauté. À vous, ensuite, de devenir un membre actif pour en profiter.

Maintenant que je suis un entrepreneur indépendant …..................

Astuce n°28| j'ai tout intérêt à ne pas rester seul

Astuce n°28| j'ai tout intérêt à comprendre ce qu'est un réseau professionnel

Astuce n°30| j'ai tout intérêt à devenir un membre actif des réseaux pros

Astuce n°31| j'ai tout intérêt à maîtriser les règles de la coopération et des recommandations

Astuce n°32| j'ai tout intérêt à apprendre à me méfier des opportunistes

Astuce n°33| j'ai tout intérêt à ne pas me précipiter pour prendre un associé

 

 

7- Les dix conditions d'une réussite durable

pour bien asseoir son projet, il est utile de voir un peu plus avant et de réserver une part de son temps pour s'approprier quelques outils, méthodes et techniques de développement de l'efficacité professionnelle.

Comme j'ai envie de vivre longtemps de ma nouvelle activité ….....

Astuce n°34| je gère rigoureusement la trésorerie

Astuce n°35| je lis les petites lignes et déjoue les pièges des contrats

Astuce n°36| j'apprends à gérer mon temps

Astuce n°37| je gère les priorités et j'apprends à dire « non »

Astuce n°38| j'organise mes journées à mon goût

Astuce n°39| je poursuis des objectifs personnels librement choisis

Astuce n°40| je n'hésite pas à me faire plaisir et à rechercher les petites victoires

Astuce n°41| je fuis le compliqué et je recherche la simplicité

Astuce n°42| je me prépare à décider dans l'urgence

Astuce n°43| je laisse la compétition à ceux qui n'ont pas encore compris que le vainqueur n'est pas toujours le gagnant.

 

Et pour conclure :

Astuce n°44| comme j'ai envie de vivre longtemps de ma nouvelle activité, je ménage mon énergie

 

Éditions © Eyrolles

 

J'attends vos commentaires,suggestions. N'hésitez pas publier